Hydrogène, regards croisés France-Québec I Trait d’union

Trait d'union Publié le 01 décembre 2021 / Dernière mise à jour le 10 mai 2022

Participez à un webinaire France-Québec sur l’hydrogène

Pour notre prochain Trait d’union, participez à la discussion sur l’hydrogène aux côtés de pôles de compétitivité, d’entreprises et d’acteurs incontournables dans ce domaine.

En croisant les visions de la France et du Québec, cette rencontre est l’opportunité d’ouvrir des discussions bilatérales sur l’hydrogène. Dans le but de créer des partenariats dans ce domaine, mais également de développer le transfert de connaissances entre ces territoires. Afin de placer le duo France-Québec, comme l’un des moteurs et créateurs d’innovation en hydrogène.

C’est pourquoi, pour permettre d’échanger en profondeur sur les multiples enjeux de l’hydrogène, ce Trait d’union est divisé alors en 2 parties :

  • Partie 1 I Un état des lieux des enjeux et des risques liés à l’hydrogène – date : 14 décembre 2021.
  • Partie 2 I Déploiement de la chaine de valeur – date : début 2022.

Trait d’union N°6 : Hydrogène, pilier de la décarbonation industrielle

Ainsi, nous vous donnons rendez-vous pour la première partie de ce sujet.

Cette première partie rassemble des intervenantes et intervenants de haut niveau, tels que :

Une rencontre animée par Laetitia Curty, chargée de développement business et décarbonation, AXELERA.

Informations pratiques

  • 14 décembre 2021.
  • À 15h00 (FR) II 9h00 (QC).
  • Webinaire (Zoom).
  • Inscription gratuite.
  • Évènement ouvert à toutes et à tous.

À propos de Trait d’union

Trait d’union est organisé par le Centre Jacques Cartier. C’est une série d’évènements virtuels et gratuits. Par ailleurs, à travers des formats variés, Trait d’union rassemble des acteurs de tous milieux.


Chaque épisode croise également les visions entre :

  • l’Auvergne-Rhône-Alpes,
  • la France, le Québec
  • la francophonie canadienne.

Enfin, chaque Trait d’union met en avant les membres du réseau du Centre Jacques Cartier. Et contribue également à valoriser la francophonie aux niveaux : local et international.

Défiler vers le haut