Portrait de Laurent Wauquiez - Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Portrait de partenaire

Lire l'article
08 Aug 2017

VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LE CENTRE JACQUES CARTIER ? QUI SONT LES ENTREPRISES, LES INSTITUTIONS, LES COLLECTIVITÉS QUI SUPPORTENT ET SOUTIENNENT LES ACTIVITÉS DE L’ASSOCIATION, QUELS SONT LEURS INTÉRÊTS ET LEURS PROJETS ?

Le Centre continue de mettre en lumière ses partenaires, qu’ils soient fondateurs ou nouveaux adhérents, québécois et auvergne-rhônalpins, à travers une courte entrevue.

Après l'interview de Guy Lefebvre, Vice-Recteur aux Affaires Internationales et à la Francophonie de l'Université de Montréal, retrouvez notre entretien avec Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

 

 

©Juan Robert

 

LE CJC :  Quelle est l’histoire des échanges entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Québec ? 

"La coopération entre la Région et le Québec a débuté dès 1989. En 1994, la Région signait le premier plan d'action entre une Région française et le Québec, avec la Délégation générale du Québec à Paris. Il y a plus de vingt ans, les attentes étaient déjà nombreuses du côté de nos entreprises qui voyaient le Québec comme un partenaire commercial majeur et une porte d'entrée efficace vers le marché Nord-Américain. Très rapidement, des programmes de bourses universitaires et de soutien aux coopérations académiques ont également été créés. Aujourd'hui, le Québec est le premier partenaire de la Région en nombre d'étudiants en mobilité : chaque année plus de 750 jeunes d'Auvergne-Rhône-Alpes se rendent dans les Universités québécoises. Notre coopération avec le Québec est une priorité de la politique internationale de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, que j'ai souhaité recentrer sur la francophonie, l'économie et la coopération universitaire. Cette coopération qui nous unit est l'une des plus importantes pour la Région en nombre d'acteurs mobilisés et en engagements budgétaires. Cette année nous nous apprêtons à renforcer et à renouveler nos actions, et je m'en réjouis, en prenant en compte à la fois notre histoire commune et de nouvelles ambitions partagées. Accompagnement de nos PME, de nos Startup, de nos 17 Pôles de compétitivité et Clusters, nouveaux projets de coopération entre nos établissements de formation et nos Universités...ce sont autant d'opportunités bénéfiques pour nos deux territoires auxquelles je souhaite donner un nouveau souffle".

 

 

LE CJC : Quel est l’intérêt pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes d’avoir intégré le Centre Jacques Cartier ? 

 

"Le Centre Jacques Cartier est devenu un acteur incontournable des échanges entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Québec. C'est une réseau d'échanges sans égal, de confrontation des idées, des pratiques, des cultures scientifiques et économiques et un creuset d'innovations. Depuis quelques années, le Centre Jacques Cartier a fait sa révolution et s'est davantage ouvert au milieu économique et aux entrepreneurs. Sur le numérique, la santé, l'énergie, l'entrepreneuriat, la mobilité et même l'aérospatial les Entretiens Jacques Cartier sont devenus un cercle de réflexion, ouvert entre deux continents, ancré dans son temps sans en être prisonnier. La Région Auvergne-Rhône-Alpes est fière de soutenir les travaux du Centre et de ses membres.Si les Entretiens ont sans aucun doute participé à faire mieux connaître la Région au Québec, c'est aussi dans les interconnections entre les forces vives de nos territoires que réside leur valeur : la quasi-totalité des universités et grandes Ecoles de la Région ont signé des conventions de coopération, de recherche ou de mobilité d'étudiants avec leurs homologues du Québec ; les pôles de compétitivité et clusters Imaginove, Aérospace, I-Care, Plastipolis, Mont-Blanc Induistrie, Indura, LUTB, ViaMéca, Digital League, Lyon Biopôle mettent actuellement en œuvre des actions d'interclustering ou des coopérations techniques de haut-niveau. Etre le catalyseur et le moteur de projets concrets au service de nos habitants, est la vocation du Centre Jacques Cartier ; c'est pourquoi il peut compter sur le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes".

 

LE cjc : Quel est l'actualité de la Région Auvergne-Rhône-Alpes au Québec/Canada cette année ?

"La Région a récemment placé le Québec dans les priorités de sa politique de développement économique et de sa politique en matière d'enseignement supérieur, de recherche et de l'innovation. Il était important pour moi de fixer un cap et des priorités ; je tenais à ce que le Québec soit clairement positionné. Par ailleurs, j'ai fait de la Francophonie le cœur des relations internationales de la Région. Ainsi, avec Madame Line Beauchamp, Déléguée générale du Québec à Paris, nous avons décidé de donner une nouvelle dimension à la francophonie économique par exemple. Philippe Meunier, Vice-président délégué aux partenariats internationaux, et moi-même tenons beaucoup à cette force économique qui découle de notre langue et de nos valeurs communes.La nouvelle agence " Auvergne-Rhône-Alpes entreprises ", qui sera le bras armé de la Région en matière économique et l'interlocuteur unique de tout notre tissu économique, prendra pleinement en compte les échanges avec le Québec. La Région sera également de plus en plus aux côtés de ses entreprises fleurons qui mènent des projets d'envergure avec le Québec : Michelin n'a pas choisi Montréal par hasard pour organiser son Movin'On 2017, qui fut une très belle réussite ! Le numérique, la formation professionnelle et universitaire, l'entreprenariat, notamment des jeunes, sont au cœur de nos échanges. A titre d'exemple, nous venons de lancer un programme de mobilité étudiante expérimental en partenariat avec les Pôles " entreprenariat " des Universités de la Région qui permettra à des étudiants-entrepreneurs d'effectuer des stages à l'étranger, ou de participer à des événements utiles à la consolidation de leur projet d'entreprise. En ce moment même, 6 étudiants entrepreneurs sont d'ailleurs à Sherbrooke grâce à ce nouveau dispositif. Dans le numérique, nous discutons actuellement avec Madame Dominique Anglade, ministre de l'Economie et de la Stratégie Numérique du Québec, et Mme Line Beauchamp, pour associer le Québec au Campus Région, sur les métiers du numérique. C'est l'un des projets phares de la Région et je suis convaincu que nous pourrons nous associer pour anticiper les métiers de demain et renforcer la mobilité des talents, ou encore accompagner la transition digitale de nos entreprises. Il me semble important que nous puissions faciliter la présence du Québec sur des grands salons internationaux organisés dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Je pense par exemple au SIdO qui se tiendra en avril prochain à Lyon. Je serais ravi de pouvoir participer à faire mieux connaître le Québec à tous les habitants de la Région Auvergne-Rhône-Alpes ! Enfin, l'un des enjeux majeurs de notre nouvelle coopération est la réforme territoriale : l'Auvergne a toute sa place dans cette coopération. Je souhaite que la Feuille de route 2018/2021, que nous signerons ensemble d'ici la fin de l'année, s'ouvre à 100% aux nombreux acteurs économiques et universitaires d'Auvergne. Concrète et pragmatique, la nouvelle coopération entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Québec sera un atout majeur pour nos territoires".

 

Le CJC : Pouvez-vous définir les Entretiens Jacques Cartier en trois mots ? 

Amitié  • " Je me souviens "  • Auvergne-Rhône-Alpes

Retour à l'accueil