COVID-19 : traitements, recherches, appel à projets

Lire l'article
COVID-19 : traitements, recherches, appel à projets
15 Apr 2020

COVID-19 : TRAITEMENTS, RECHERCHES I LES ACTIONS DES PARTENAIRES DU CENTRE JACQUES CARTIER

// LISTE MISE À JOUR RÉGULIÈREMENT (Mise à jour le 13 mai) /

Vous voulez rentrer en lien avec l'un de nos partenaires d'Auvergne-Rhône-Alpes (France), du Québec et du Canada sur ces questions ?

>> Contactez-nous : 
contact@centrejacquescartier.com

Notre équipe est à votre disposition pour vous aider dans ce ce sens et favoriser les échanges et bonnes pratiques de chaque côté de l'Atlantique !

 

LES AUTRES ACTIONS DE NOS PARTENAIRES :
_Économie, entreprises : ICI
_Équipement, technologies, numérique : ICI

 

 

 


TRAITEMENTS


ESSAI CLINIQUE DISCOVERY

Essai clinique européen destiné à évaluer 4 traitements expérimentaux contre le Covid-19.
20 initiatives scientifiques ont été sélectionnées. 2 projets sont conduits à Lyon :
_Stratégie de repositionnement de médicaments pour le traitement des infections par le 209-nCoV (Pr Bruno Lina, laboratoire de virologie des HCL / Centre International de Recherche en Infectiologie de Lyon)

_Étude multicentrique randomisée, adaptive, de l'efficacité et de la sécurité des traitements des patients hospitalisés, présentant une infection COVID 2019 (Pr Florence Ader, service des maladies infectieuses et tropicales /Centre International de Recherche en Infectiologie de Lyon).
Il inclura au moins 800 patients français atteints de formes sévères du Covid-19.

Partenaires impliqués :
_
INSERM I Essai coordonné par l’Inserm. Essai piloté par Pr Florence Ader, dans le cadre du consortium REACTing.
_
HOSPICES CIVILS DE LYON I Essai lancé aux HCL. Stratégie de repositionnement de médicaments pour le traitement des infections par le 209-nCoV est piloté par le Pr Bruno Lina.

 


COHORTE DE PATIENTS


FRENCH COVID-19 : UNE COHORTE NATIONALE DE TOUS LES PATIENTS INFECTÉS

1_Comprendre l’évolution de la maladie
Avoir un enregistrement des évolutions cliniques, radiologiques et biologiques sur tous ces patients. Ainsi que d’avoir des prélèvements spécifiques pour travailler sur la réponse immunitaire des anticorps monoclonaux, éventuellement pour en faire des médicaments et pour travailler avec le Vaccine Research Institute sur la possibilité de développer des vaccins.

2_Recueil des données dans tous les centres nationaux en France + analyse en temps réel
Étudier les facteurs de risque, de gravité. Est-ce que, dans l’évolution précoce des premiers jours, on peut anticiper les patients qui vont s’aggraver secondairement ou pas.
>> Recueil dans 56 centres, 56 hôpitaux
Cohorte appuyée sur un consortium international : "
ISARIC est un réseau international dédié aux infections respiratoires sévères émergentes.

Partenaire impliqué :
_
INSERM, France Mentré et Cédric Laouénan, biostatisticiens.

 


RECHERCHE / EXPERTISE


CARE, COMITÉ ANALYSE, RECHERCHE ET EXPERTISE (CARE)

Composé de 12 médecins et chercheurs, ce comité d’expertise est présidé par Françoise Barré-Sinoussi, virologue virologiste (Institut Pasteur / Inserm) et prix Nobel pour ses travaux sur le VIH.
« Objectifs :

·       éclairer les pouvoirs publics dans des délais très courts sur les suites à donner aux propositions d’approche innovantes scientifiques, technologiques et thérapeutiques formulées par la communauté scientifique française et étrangère pour répondre à la crise sanitaire du Covid-19 et vérifier que les conditions de déploiement et de portage sont réunies ;

·       solliciter la communauté scientifique pour faire des propositions sur des thématiques identifiées par le ministère des Solidarités et de la Santé ou le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. »

Partenaire impliqué :
_
INSERM

CRÉATION DE LA BIOBANQUE QUÉBÉCOISE DE COVID

"Cette infrastructure à l’échelle québécoise a pour objectif premier de mettre à la disposition des chercheurs et chercheuses du Québec des échantillons et des données nécessaires à leurs travaux sur la COVID-19, en respectant un cadre éthique et légal strict. En parallèle, la biobanque servira à catalyser et faciliter la coordination des recherches sur la COVID-19 tant au Québec, qu’à l’échelle nationale et internationale."

Partenaires impliqués :
GÉNOME QUÉBEC
 x FONDS DE RECHERCHE DU QUÉBEC

 

COVID-19 : SÉMINAIRE DE RECHERCHE ET D'ÉCHANGE SUR LE RÔLE DES BIBLIOTHÈQUES

Ce séminaire rassemble 1 600 bibliothécaires, de France principalement et du monde entier (dont Canada, Zambie, Inde, Grèce, USA, Pérou...).

Les rendez-vous :

  • Épisode 1 : La bibliothèque et ses services : à quels besoins spécifiques pouvons-nous répondre aujourd'hui ?
  • Épisode 2 (10 avril) : La bibliothèque et ses espaces : que sommes-nous quand nous n'avons plus de lieux ?
  • Épisode 3 : La bibliothèque et le groupe social : comment rester un service pour tous en ce moment ?
  • Épisode 4 : La bibliothèque sur les réseaux sociaux : quelle audience/autorité/visibilité avons-nous pendant cette crise ?
  • Épisode 5 : La bibliothèque et le numérique : que nous apprend cette crise sur la culture numérique de la bibliothèque /des bibliothécaires ? Qu'est-ce que cette crise ouvre comme portes ? Faut-il les ouvrir ou les refermer ?
  • Épisode 6 : La bibliothèque et ses collections : que pouvons-nous transmettre à distance de nos collections ? Faisons-nous de nouvelles collections ?
  • Épisode 7 : La bibliothèque et la médiation : quel renouvellement des formes de médiation dans cette situation ?
  • Épisode 8 : La bibliothèque et les habitants / usagers : est-ce qu'on observe un renouvellement des échanges et relations, y compris en matière de légitimité des savoirs des habitants ?
  • Épisode 9 : La bibliothèque et son territoire : comment travailler avec les autres acteurs du territoire ? Comment travailler aussi avec les autres bibliothèques au niveau national ?
  • Épisode 10 : La bibliothèque et la société : sommes-nous d'utilité publique en temps de crise ? (note : On parle d'ouvrir les librairies, pas les bibliothèques...)

Partenaire impliqué :

_ENSSIB
 

AUF

_L'AUF soutien les réseaux de santé de ses partenaires dans leurs actions liées à la lutte contre le COVID-19.
_Soutien des jeunes chercheurs dans leurs initiatives liées a la pandémie : un appel d’offre international pour soutenir des initiatives d’étudiants, élèves-ingénieurs et de jeunes chercheurs, ayant un lien avec la crise sanitaire sera lancé le 9 avril 2020.

COVID-19 : MOBILISATION DE LA RECHERCHE UNIVERSITAIRE STÉPHANOISE

La présidence de l’Université Jean Monnet a mobilisé "un fonds d'urgence de 300 000 euros, sur ses propres moyens, pour acheter un équipement dédié à la recherche sur le COVID-19".

Partenaire impliqué :
_
UNIVERSITÉ JEAN MONNET DE SAINT-ÉTIENNE

 

L'ÉTUDE ONCOVID-19 : UNE ÉTUDE OBSERVATIONNELLE DE GRANDE AMPLEURE

Étude épidémiologique collaborative nationale (France) coordonnée par deux médecins du Centre Léon Bérard : le Dr Philippe Zrounba, directeur des affaires médicales et le Dr Souad Assaad, médecin interniste et onco-hématologue.

Hypothèse : "les patients atteints de tumeurs malignes en traitement actif sont plus à risque de développer des complications graves de la maladie COVID-19".

Objectif :
_Suivre l'évolution des patients atteints de cancer, en cours de traitement (aussi bien de chimiothérapie, radiothérapie, thérapie ciblée, immunothérapie, ou ayant subi une chirurgie) et présentant des symptômes de COVID-19.
_Recueillir le maximum de données sur cette maladie chez les patients atteints de cancer afin d'évaluer le risque de complications dues à l'infection par ce virus sur cette population en particulier.

Partenaire impliqué :
_
CENTRE LÉON BÉRARD

 

L'ESSAI IMMUNONCOVID-20 : 3 TRAITEMENTS À L'ESSAI

Coordonnée par le Dr Philippe Cassier, oncologue au Centre Léon Bérard et investigateur principal de l'essai.
Objectifs :
_traiter les patients du COVID-19 avant même qu'ils ne développent une forme grave de la maladie, et les symptômes habituels à savoir de la toux et de la fièvre,
_évaluer les possibilités et éviter les complications graves.

3 traitements associés au traitement standard actuellement proposé vont être testés :
_une immunothérapie afin de booster le système immunitaire,
_un dérivé de la chloroquine, le GNS561, qui est testé actuellement comme thérapie anti-cancer et pour lequel nous avons déjà des données sur sa toxicité et sa sécurité,_un anticorps, le tocilizumab, afin de freiner l'emballement immunitaire.
"L'étude ImmunONCOVID-20 prévoit d'inclure 273 patients au total."

Partenaire impliqué :
_
CENTRE LÉON BÉRARD

 

COVID-19 : ENQUÊTE INTERNATIONALE SUR LA PERTE DE L'ODORAT ET DU GOÛT

Consortium mondial pour la recherche chémosensorielle (ou GCCR pour Global Consortium for Chemosensory Research), constitué de 500 chercheurs et chercheuses originaires de 38 pays se sont regroupés pour étudier ce phénomène.Objectif : évaluer "la fréquence et la nature des cas d'agueusie et d'anosmie parmi les personnes atteintes, les comparer à d'autres pathologies et initier un suivi sur le moyen et long terme".

JE PARTICIPE AU QUESTIONNAIRE à destination des malades ou anciens malades du Covid-19. : ICI

Partenaires impliqués :
Inserm CNRS x Université Claude Bernard Lyon 1 x Université Jean Monnet

COVID-19 : test EasyCov salivaire de dépistage rapide

Consortium français de 180 personnes : scientifiques du CNRS travaillant au laboratoire Sys2Diag, société de biotechnologie SkillCell et CHU de Montpellier.

Objectif : "mettre sur le marché un test salivaire de diagnostic du virus SARS-CoV-2 simple d'utilisation et ne nécessitant pas l'emploi de matériel lourd."

Fonctionnement : prélèvement de salive, qui sera placé avec les réactifs à 65°C pendant 30 minutes. Le résultat pourra être lu à l'oeil nu par le personnel soignant.

Déploiement :  si les résultats sont concluants, déploiement rapide et massif dès le mois de mai auprès des personnels soignants. Une version grand public est également envisagée.

Partenaires impliqués :
_CNRS

 


COLLECTE / APPEL À PROJETS



HOSPICES CIVILS DE LYON
>> Collecte de dons pour aider les soigneurs et chercheurs : 
ICI

 

Appel à projets international AUF COVID-19

"Dans le cadre de son plan d'actions spécial COVID-19, l'AUF lance un appel à projets international pour soutenir des initiatives d'étudiant.e.s, d'élèves-ingénieurs et de jeunes chercheur.e.s liées à la pandémie. Toute initiative ayant un impact technologique, économique et/ou social évaluable à très court terme est éligible. Un fonds exceptionnel de 500 000 euros est consacré à cet appel. Des projets de moins de 10 000 euros jusqu'à 50 000 euros pourront être financés. L'appel est ouvert jusqu'au 3 mai 2020."

POUR PARTICIPER, cliquez : ICI

Retour à l'accueil